Kenya: un prêtre enlevé début octobre a été retrouvé mort

[ Điểm đánh giá5/5 ]1 người đã bình chọn
Đã xem: 30 | Cập nhật lần cuối: 11/17/2019 9:17:31 AM | RSS | Bản để in | Bản gửi email

Mardi 15 octobre, le corps du père Michael Kyengo a été retrouvé enterré à proximité d’une rivière dans le comté d’Embu, au nord-est de Nairobi, la capitale kenyane. Le prêtre avait été enlevé une semaine plus tôt.

Le père Michael Maingi Kyengo, 43 ans, était dans sa voiture lorsqu’il a été enlevé par des hommes armés le 8 octobre dernier, sur le territoire de sa paroisse de Thatha (comté de Machakos). Les délinquants, utilisant le véhicule avec leur victime à bord, se sont ensuite rendus dans la ville de Malindi pour prélever dans une banque une partie de l’argent du prêtre. Après cela, ils ont pris la direction de Nairobi. Des proches du père Michael ont signalé sa disparition à la police le 11 octobre.

Comme le rapporte la presse kenyane, la police ne sait pas encore précisément où a été tué le prêtre. Ses ravisseurs l’ont sauvagement assassiné – lui tranchant notamment la gorge – avant de l’enterrer dans une fosse peu profonde sur les rives de la rivière Gathingiri. Le cadavre mutilé enveloppé dans deux sacs a été retrouvé ce mardi et exhumé le lendemain.

Deux des quatre assassins ont été arrêtés sur une autoroute du pays ; ils ont ensuite conduit la police jusqu’au lieu où était enterré le prêtre.

Les enquêtes sont toujours en cours. Les inspecteurs chargés de l'affaire recherchent notamment deux autres suspects, et tentent de déterminer les motifs de ce crime sauvage.

Le 12e prêtre assassiné en Afrique en 2019

À la presse locale, la mère du père Michael a déclaré que son fils "appartient au Christ", et qu’elle n’avait pas cessé de prier pour lui depuis son enlèvement. "Mon fils était dévoué au sacerdoce et je sais que Jésus-Christ s'occupera de lui", a-t-elle aussi confié. Il était le dernier d’une fratrie de cinq garçons et avait été ordonné prêtre en 2012.

"Père Michael était un homme que je connaissais très bien, ayant travaillé près de sept ans avec lui dans la paroisse de Thatha", a quant à lui expliqué le père Gerald Matolo. "Il était très organisé, priant et joyeux". "Il servait avec diligence dans le ministère des jeunes de l'église, et je suis choqué d'apprendre sa mort soudaine", a ajouté le père Gerald. D’autres proches du prêtre défunt ont fait part de leur douleur et dit qu'il n'avait jamais exprimé de crainte pour sa vie.

Le père Michael Kyengo est le 20e prêtre assassiné dans le monde en 2019, et le 12e sur le continent africain.

Adélaïde Patrignani

Source: Vatican News